Aller au contenu principal

Radiateur inertie vs Convecteur électrique : inconvénients et avantages

Vous souhaitez investir dans un nouveau système de chauffage ? Radiateur électrique à inertie ou convecteur électrique ? Pour faire votre choix, les experts Rothelec vous présentent les avantages et les inconvénients de ces deux technologies.

QUELLE DIFFÉRENCE ENTRE LE RADIATEUR À INERTIE ET LE CONVECTEUR ÉLECTRIQUE ?

Actuellement, il existe un large panel d’éléments de chauffage électrique. Les radiateurs à inertie et les convecteurs sont les plus employés. La différence la plus marquante est leur mode de fonctionnement.

Vous voyez ce qu’est un convecteur ? Aussi appelés communément « grilles-pain », ils sont encore présents dans beaucoup d’habitations anciennes dont l’installation de chauffage n’a pas été rénovée, mais ils sont aussi présents en rénovation car ce sont des appareils à bas coûts.

Un convecteur utilise la technologie la plus ancienne pour le chauffage électrique. Il aspire de l’air froid par le bas grâce à une dépression et crée un système de circulation d’air chaud.
A l’intérieur de l’appareil, une résistance est chauffée par courant électrique en chauffe l’air en retour, qui ressort à l’avant du radiateur. L’air est simplement soufflé dans la pièce, mais n’est pas distribué de manière homogène.

AVIS D'EXPERT

L'avis du technicien Rothelec

"Je rencontre des foyers très différents depuis 5 ans pour réaliser notre bilan thermique gratuit. Souvent, les gens sont équipés de convecteurs et se plaignent d’avoir les pieds froids, mais ne connaissent pas les différences entre un radiateur à inertie et un convecteur. Quand je leur montre que notre radiateur à inertie chauffe encore même éteint, c’est souvent une révélation !"

- Michel, technicien-usine Rothelec

Dans un radiateur à inertie, une ou plusieurs résistances chauffent un cœur de chauffe qui accumule la chaleur et la diffuse ensuite, même après la coupure de l’alimentation. C’est grâce à cette diffusion que le chauffage à inertie chauffe les pièces de manière homogène et consommera beaucoup moins pour la même température.
Chez les plus performants, les économies d’énergie réalisées peuvent même atteindre 45% par rapport à un convecteur.

Les convecteurs : responsables de la mauvaise image du chauffage électrique

La montée en température

Cet appareil de chauffage à l’avantage de monter rapidement en température. Comme il n’y a que la résistance qui chauffe, elle atteint assez vite une température très élevée. Vous trouverez souvent cet avantage mis en avant dans les comparatifs de chauffage. Cependant si l’appareil devient vite chaud, cela ne signifie pas qu’il en est de même pour la température de la pièce.

La sensation de "pieds froids"

La chaleur produite par la résistance est transmise directement à l’air, et comme vous le savez l’air chaud monte naturellement : cela crée donc une différence de température entre le sol et le plafond, qui fait que vous avez la sensation que vos pieds sont froids même si vous êtes installés à côté de votre radiateur.

L’odeur de brûlé

A cause de la circulation de l’air favorisée par l’appareil, la chaleur convective est moins saine : l’air chaud que vous inhalez provient d’un élément de chauffage qui propage de la poussière. En effet, le fonctionnement de la convection assèche l’air et facilite le déplacement des poussières, qui s’incrustent à l’intérieur de l’appareil.

La résistance étant en contact direct avec l’air qui traverse le radiateur, les poussières que se déposent dessus se consument : c’est la fameuse odeur désagréable de brûlé que vous connaissez peut-être.

Une consommation très élevée

Peu cher à l’achat, un convecteur revient pourtant très cher à l’utilisation. Si l'on évalue son coût sur le long terme, cela n'est pas forcément la solution de chauffage la plus avantageuse.

Lorsque la pièce atteint (enfin) la température demandée, la résistance se coupe ce qui entraîne une chute immédiate de la température. Un convecteur diffuse donc la chaleur par à-coups : la résistance chauffe la pièce, elle se coupe, se rallume pour la réchauffer, etc…

Chaque heure, le convecteur alterne ainsi plusieurs fois entre allumé et éteint et consomme donc de l’énergie. Multipliez ce besoin en électricité par le nombre d’heures que vous chauffez votre maison, et le nombre de jours que vous chauffez dans l’année. Vous comprenez donc que les factures d'énergie peuvent être très élevées !
Si on ajoute à ça les sensations d’inconfort, vous consommez beaucoup mais n’êtes jamais vraiment bien chauffés.

Le radiateur à inertie : une chaleur douce et homogène

L’accumulation de la chaleur

Le principe d’un radiateur à inertie est complètement différent, il emmagasine de la chaleur pour ensuite la restituer à l’air, aux objets et aux personnes dans la pièce.

Comme nous l’avons dit en introduction, une ou plusieurs résistances sont utilisées dans un radiateur à inertie. A la différence du convecteur, la résistance ne chauffe pas directement l’air mais un élément interne, sélectionné pour sa capacité à accumuler et conserver longtemps la chaleur.

Inertie sèche ou fluide ?

On distingue deux technologies différentes : l’inertie fluide (utilisation d’un fluide caloporteur) ou l’inertie sèche (utilisation d’un corps de chauffe). Dans le premier cas, c’est le fluide qui est chauffé et qui circule à l’intérieur du radiateur, dans le deuxième la résistance est noyée dans le cœur de chauffe et lui permet de monter en température.

La chaleur douce

L’énergie électrique dépensée est conservée dans le fluide ou le cœur de chauffe utilisé, même quand l’alimentation se coupe. Vous vous demandez peut-être comment la chaleur se diffuse ensuite dans la pièce ? Ce phénomène s’appelle le rayonnement.

Le rayonnement émane du cœur de chauffe et se transmet à un panneau d’acier à l’avant de l’appareil qui va multiplier la surface d’échange thermique du radiateur.
Résultat : même éteint, votre appareil continue à transmettre la chaleur dans votre pièce. Vous ressentez alors une chaleur douce et homogène dans votre pièce, et vous profitez d’un confort comparable au chauffage central.

De vraies économies

Une fois la température atteinte, l’alimentation se coupe. Comme la chaleur emmagasinée continue d’être restituée pendant longtemps, vous pouvez réaliser d’importantes économies si le radiateur est performant : vous continuez à chauffer sans consommer d’électricité !

LES RADIATEURS A INERTIE ROTHELEC

Chez Rothelec, nous avons été les pionniers des radiateurs électriques à inertie dès 1978. Nous avons fait le choix de l’inertie sèche, et développé notre propre cœur de chauffe, la ThermoFaïence®.

Fonctionnement d'un radiateur à inertie Rothelec

Le maintien de la température

Grâce à ce cœur de chauffe nouvelle génération, il diffuse rapidement une chaleur saine et homogène tout en consommant un minimum d’énergie. Il permet ainsi de réaliser jusqu’à 45% d’économies !
La chaleur aussi douce qu’homogène n’irrite pas vos voies respiratoires et vos murs gardent tout leur éclat.

La rentabilité d’une installation Rothelec est immédiate, sans surprise et se prolonge très longtemps grâce à une garantie à vie* sur tous les appareils (pièces et main d’œuvre) et une garantie à vie sur les cœurs de chauffe en ThermoFaïence®.

Les garantie Rothelec

Autre avantage de ce système de chauffage, il ne nécessite pas de grands travaux, ni d’entretien particulier. Une fois installé, il vous apporte un confort inégalé au sein de votre foyer.

Le guide des radiateurs électriques

Vous voulez en savoir plus sur les radiateurs à inertie ?
Notre guide est gratuit et vous donnera toutes les informations dont vous aurez besoin.

Télécharger

 

*5 ans pour l’électronique

Retour en haut de page