Aller au contenu principal

D’après une étude de l’ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) de 2016, 42 % des ménages français étaient équipés d’un chauffage au gaz. Rothelec vous explique le principe du chauffage au gaz, ses avantages mais aussi ses inconvénients afin de bien choisir votre source d’énergie.

chauffage au gaz

Comment fonctionne le chauffage au gaz ?

Pour se chauffer au gaz, il faut faire installer une chaudière adaptée et être raccordé au réseau du gaz de ville. Le principe de la chaudière consiste à mettre du gaz naturel ou du propane au contact de l’air, provoquant sa combustion et générant de la chaleur. Cette combustion permet de chauffer de l’eau qui va circuler dans le réseau de radiateurs qui alimente le logement.

Depuis quelques années on a pu voir apparaître les chaudières gaz à condensation. Au sein de la chaudière, la combustion du gaz naturel provoque des fumées dites de combustion. Celles ci contiennent de la vapeur d’eau, qui libère de la chaleur lors de leur condensation. Cette chaleur est alors revalorisée en réchauffant l’eau froide revenant dans le circuit du chauffage. Ceci permet de consommer moins de combustible que dans une chaudière traditionnelle, pour un meilleur rendement.

Pourquoi certains foyers adoptent la chaudière gaz ?

Le chauffage de la maison au gaz naturel offre l’avantage de ne pas nécessiter de stockage, contrairement au fioul par exemple. De plus, il est possible de faire un double emploi de la chaudière gaz en l’utilisant pour la production d’eau chaude sanitaire soit de façon instantanée ou par accumulation avec un ballon d’eau chaude. 
L’apparition de la chaudière à condensation a permis également de réduire l’impact environnemental du chauffage central au gaz.

Les inconvénients du chauffage central au gaz

Malgré l’arrivée de chaudières plus modernes, se chauffer au gaz naturel comme au gaz propane présente des désavantages certains : 

-    Le gaz est une énergie fossile polluante (émission de CO2 notamment) 
-    Un système au gaz doit être vérifié et entretenu par un professionnel régulièrement (coût d’entretien élevé)
-    Le gaz est un élément inflammable, le rendant dangereux en cas de fuite
-    Il faut adapter les modèles des radiateurs à la technologie de sa chaudière. Par exemple pour une chaudière gaz basse température, opter pour des radiateurs basse température
-    Les radiateurs basse température sont plus grands que des appareils classiques et peuvent gêner l’aménagement intérieur
-    La chaudière gaz à condensation est certes moins polluante que la chaudière classique, mais plus onéreuse. Elle n’est intéressante que pour chauffer de grands volumes.

Le chauffage au gaz naturel ou gaz de ville pose ses propres contraintes :

-    Malgré la baisse récente du prix du gaz, cette énergie a enregistré une hausse générale (plus de 16 % d’augmentation en 2018) qui va se poursuivre à l’avenir.
-    L’accessibilité au réseau de gaz de ville dépend du lieu d’habitation, les zones rurales sont souvent moins bien desservies
Le chauffage au gaz propane n’est pas sans inconvénient non plus, par exemple : 
-    Le chauffage au gaz propane requiert une citerne de stockage, encombrante et coûteuse à installer comme à entretenir
-    Le prix du propane est plus élevé que le gaz naturel

Quelle énergie choisir pour son chauffage : gaz ou électrique ? 

Si le chauffage au gaz présente des avantages, son lot d’inconvénients n’est pas négligeable. Bon nombre de ces points négatifs sont corrigés avec un système de chauffage central électrique.

Contrairement au gaz de ville, le chauffage électrique offre l’avantage d’un raccordement simple et rapide au réseau électrique déjà existant. Cela signifie une installation possible même dans les zones les plus reculées.

Plus simple qu’un chauffage au gaz propane, le chauffage électrique ne nécessite pas d’installer ni citerne ni chaudière (encombrantes, coûteuses à installer et à entretenir). Le raccord direct des radiateurs électriques sur le réseau permet de réduire le coût de l’installation ainsi que l’entretien nécessaire.
Ainsi, le chauffage électrique demande une installation moins complexe que le chauffage au gaz, et ne nécessite pas de conduits d’évacuation.

Les radiateurs au gaz souffrent d’un manque d’inertie, les faisant refroidir très vite. Ce souci est absent du chauffage électrique utilisant des radiateurs à inertie. Confort de chauffe, montée en température relativement rapide et une diffusion homogène de la chaleur sont au rendez-vous.

Si vous hésitez entre ces deux systèmes, sachez que le chauffage central électrique est plus propre que le chauffage au gaz car il n’émet pas de CO2 lors de son utilisation. Il ne contribue pas, de ce fait, au réchauffement climatique. Il présente de plus l’avantage d’être compatible avec les énergies renouvelables comme l’énergie solaire par exemple.

En définitive, pour un chauffage équivalent au chauffage central avec un coût d’entretien faible, plus écologique avec une énergie plus flexible et confortable à l’usage, le chauffage électrique est une solution complète et facile à mettre en place.

Le guide des radiateurs électriques

Vous voulez en savoir plus sur les radiateurs à inertie ?
Demandez notre guide gratuit, toutes les informations indispensables sont à l'intérieur. Réconciliez enfin vos envies de confort et votre goût des économies !

Recevoir

Comment réaliser jusqu'à 45% d'économie sur votre facture ?

Des performances révolutionnaires vous attendent. Faites le choix d’une énergie compétitive, ultra performante et propre qui vous garantit une chaleur au bien-être incomparable.

Retour en haut de page