Aller au contenu principal

Protection électrique classe 2

Les 4 classes de protection électrique

Que l’on soit à la recherche d’un nouveau mode de chauffage ou avez simplement besoin d’un nouveau radiateur, il est important d’être informé sur les normes chauffage et les différentes réglementations.

Dans cet article, nous vous parlerons des 4 classes de protection électrique.

Il existe 4 classes de protection électrique, dont l’objectif est d’indiquer le niveau de protection fourni contre les chocs électriques. Elles sont classées par ordre de protection de la moins sûre à la plus sûre : de la classe 0 à la classe 3 (aussi notée classe III)./

Cette protection électrique peut être assurée de deux manières, avec une protection principale et une protection supplémentaire.

Quelle sont les différences entre deux classes et comment sont classés les appareils ?

Tous les appareils électriques doivent obligatoirement bénéficier d’une protection principale, c’est à ce niveau que commence la classe 0. Ensuite, l’attribution d’une classe se fait en fonction de la nature de leur protection secondaire (que l’on trouve soit dans le matériel, soit dans l’installation.)

Nous allons vous détailler les caractéristiques de chaque classe, en se concentrant particulièrement sur les applications de cette norme au chauffage : radiateurs, convecteurs, sèche-serviettes, quelle protection offrent-ils ?

La classe II

Radiateurs classe 2 : le bon compromis

La classe II

Nous commençons par la protection de classe II, car c’est celle dont bénéficie tous les appareils de chauffage Rothelec.

La classe II concerne des appareils qui assurent leur propre sécurité grâce à une isolation double ou renforcée : cela signifie qu’aucune partie métallique ne peut rentrer en contact avec une partie électrique.

C’est le plus haut niveau de protection que l’on peut trouver sur un appareil, ce qui les dispense de mise à la terre et de raccordement électrique avec un fil supplémentaire (contrairement aux appareils de classe I).

Pour l’utilisateur, c’est la garantie d’être protégé même en cas de défaillance électrique ou de contact direct avec une surface conductrice.

La norme IP 24 et la classe II

Dans le cas des radiateurs et particulièrement des sèche-serviettes, vous verrez souvent le symbole de la classe II associé avec la mention IP 24.

Il s’agit d’un Indice de Protection (IP) défini par une autre norme. Elle catégorise la protection de l’appareil face à l’intrusion de liquides et corps étrangers (des petits objets jusqu’aux grains de poussière).

Si vous cherchez à installer un radiateur dans votre salle de bain, près de votre douche par exemple, il faut impérativement qu’il soit de classe 2 et respecte la norme IP 24.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article détaillé sur la norme IP 24.

45%*
C'est le montant d'économies que vous pourriez réaliser grâce à l'installation de radiateurs à inertie Rothelec.

Les classes 0, I et III

La classe 0

Une isolation principale est obligatoire pour tous les appareils électriques. Cependant, les appareils de classe 0 ne disposent pas de protection supplémentaire pour l’utilisateur, comme une prise de terre.

En cas de défaillance, la carcasse métallique de l’appareil peut être mise sous tension et la transmettre à l’utilisateur par contact direct. Pour cette raison, la classe 0 est interdite en Europe. Vous ne trouverez donc pas d’appareils vendus sous cette classe.

La classe I

La classe I

Cette classe indique que l’appareil possède une isolation de base comme la classe 0, et qu’il dispose d’une protection supplémentaire, le minimum pour que l’appareil électrique puisse être utilisé en toute sécurité.

Cette protection additionnelle est assurée par le raccordement des parties métalliques accessibles à une prise de terre, qui protège l’utilisateur contre les contacts directs. C’est la condition obligatoire pour que l’appareil soit dans cette classe.

En plus d’une prise de terre, l’installation doit obligatoirement être sécurisée par un dispositif de coupure automatique, appelé disjoncteur différentiel.

La plupart des appareils de chauffage comme les convecteurs, et autres types de radiateurs appartiennent à cette classe.

La classe III

La classe III

Les appareils catégorisés en classe III sont des appareils répondant à toutes les exigences de la classe II, et qui disposent d’une autre protection supplémentaire.

En effet, ils possèdent obligatoirement un transformateur en Très Basse Tension de Sécurité (TBTS), qui limite la tension à 50V et évite donc tout risque de choc électrique.

Choisir la classe adaptée selon ses besoins de chauffage

Si vous arrivez jusqu’à ce paragraphe, vous devriez être plus familiers avec les protections assurées par les différentes classes et cette norme électrique.

En matière d’appareils électriques, nous vous conseillons donc de toujours choisir la protection la plus élevée. Des appareils de classe II à double isolation vous assureront sécurité et fiabilité, puisque c’est une préoccupation qui intervient dès leur fabrication.

Avant l’achat et l’installation d’un radiateur électrique, vérifiez que les normes et symboles des classes sont bien présents soit dans sa documentation, soit directement sur le radiateur.

Suivant l’installation de chauffage que vous souhaitez et les pièces concernées, il est toujours bon que votre radiateur soit protégé contre les poussières et projections d’eau. N’oubliez pas, qui peut le plus peut le moins !

*45% d'économies par rapport à un convecteur ancienne génération.

Comment réaliser jusqu'à 45% d'économie sur votre facture ?

Des performances révolutionnaires vous attendent. Faites le choix d’une énergie compétitive, ultra performante et propre qui vous garantit une chaleur au bien-être incomparable.

Retour en haut de page