Aller au contenu principal
Exceptionnel : Gagnez 1 an d'électricité* jusqu'au 24 décembre !

Comprendre le pont thermique pour une meilleure isolation

Les ponts thermiques sont des sources de déperditions de chaleur au sein des logements. Avant d’apprendre à les éviter, il est indispensable de se poser la question : qu’est-ce qu’un pont thermique ?

qu'est ce que les ponts thermiques

Rothelec vous explique ce qu’il y a à savoir pour préserver l’isolation thermique de votre logement.

QU’EST-CE QU’UN PONT THERMIQUE ?

Le terme pont thermique est utilisé pour désigner une discontinuité dans l’isolation de l’habitation. C’est un endroit du logement où la couche isolante est absente, souvent situés aux points de raccordement des différentes parties du bâtiment.

On retrouve principalement ces nœuds constructifs au niveau des coins et recoins d’une pièce : angles entre deux murs, jonctions entre le mur et le plancher, entre le plancher et le balcon, entre le plancher bas et le mur extérieur, etc.

Les ouvertures du logement, comme les fenêtres et les portes sont également des emplacements à l’origine de ponts thermiques.

Cette rupture de l’isolant crée un effet de point froid et crée des pertes d’énergie, car la chaleur de l’intérieur du logement s’échappe vers l’extérieur. Ce phénomène s’appelle la déperdition de chaleur.

Vue des ponts thermiques grâce à une caméra spéciale

Utilisation d’une caméra thermique pour visualiser les endroits où la chaleur s’échappe.

Donc si nous suivez jusque là, les ponts thermiques sont un problème assez commun qu’on rencontre dans une grande variété d’habitations. En appartement comme en maison, le phénomène ne fait pas de discrimination.

LES CONSéQUENCES EN MATIèRE DE CHAUFfAGE

Qu’importe le mode de chauffage utilisé, les déperditions de chaleur ont un effet direct sur la chaleur et le confort de votre habitation. Imaginez les ponts thermiques comme des ouvertures sur l’extérieur. Quiconque veut faire des économies de chauffage sait qu’il ne faut pas laisser son chauffage allumé quand les fenêtres sont ouvertes. Il en va de même avec les ponts, même si c’est dans une moindre mesure.

De manière générale, on constate une différence de température importante entre celle de la pièce (où la température indiquée sur le radiateur), et la température relevée à l’intérieur juste à côté du pont thermique.

Cela représente parfois un écart de 10°C, qui se répercute directement sur votre facture de chauffage !

Il est certes important de posséder un chauffage performant, mais il ne pourra pas remplacer un traitement efficace des ponts thermiques. En revanche, un chauffage performant dans une habitation bien isolée vous fera profiter d’un confort incomparable, pour une facture d’énergie très réduite.

De plus, la différence de température peut parfois entraîner des problèmes d’humidité. Si le logement est mal aéré ou si l’air a du mal à se renouveler, il est possible de voir apparaître des moisissures ou pire encore de voir les matériaux se détériorer progressivement.

LA RUPTURE DE PONT THERMIQUE : COMMENT S’Y PRENDRE ?

Pour éliminer un nœud constructif, vous pouvez réaliser une isolation par l’extérieur. Bien que coûteuse, cette opération permet de créer la rupture du pont thermique et réduire efficacement les dépenses d’énergie.

Si vos moyens ne vous le permettent pas, ciblez chaque pont thermique en utilisant des matériaux isolants à l’intérieur des pièces, par exemple au niveau de la jonction mur / sol.

Un logement bien isolé permet de diminuer la facture de chauffage et de favoriser votre confort. Pour réaliser encore des économies d’énergie, choisissez des radiateurs performants. Rothelec vous conseille l’installation d’un radiateur à inertie, source de chaleur douce et confortable.

Retour en haut de page