En période de froid, attention aux « chauffages » de fortune !

Publié le vendredi 7 février 2014

securite chauffage Rothelec

Selon l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Ile-de-France , le nombre d’intoxications au monoxyde de carbone dues à l’utilisation d’appareils de chauffage de fortune est en forte hausse.

Une augmentation des cas d’intoxications

Ainsi, toujours selon l’ARS, depuis le 1er septembre 2013, la proportion d’intoxications au monoxyde de carbone liées à l’utilisation des braséros ou barbecue a doublé par rapport à l’année dernière en Ile-de-France et concerne 30% des victimes d’intoxication au monoxyde de carbone de la région. L’ARS précise : « Les appareils en cause sont souvent des appareils de fortune : des barbecues, des casseroles, voire des pots de fleurs faisant office de braséro, remplis de charbon de bois. […] Certains de ces épisodes sont en lien direct avec des conditions de précarité énergétique le braséro ou barbecue est alors utilisé comme moyen de chauffage principal. »

Rappel des mesures de sécurité

Consciente que ces chauffages de fortune sont directement liés à la précarité de certaines familles, qui ne peuvent faire autrement pour se chauffer, l’ARS apporte quelques explications à propos de ces intoxications souvent mortelles. Utilisés en intérieur, les braséros ou barbecue dégagent un gaz toxique incolore et indétectable pour l’homme, le monoxyde de carbone. Ce gaz provoque des vertiges, une perte de connaissance, voire un coma, et peut être mortel en moins d’une heure. Sa présence résulte d’une mauvaise combustion au sein de tout appareil de chauffage fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fioul ou encore à l’éthanol.

Attention donc à utiliser de vrais appareils de chauffages répondant aux principales normes de sécurité existantes, il en va de votre vie !

«
»