Nouvelle formule pour les tarifs réglementés du gaz


Cet article aborde les points suivants :


les tarifs réglementés du gaz
Afin de préserver le pouvoir d’achat des ménages et d’éviter au maximum les fluctuations de prix, le prix du gaz n’est désormais plus indexé sur le prix du pétrole mais sur le prix de marché du gaz naturel.

Une nouvelle formule pour protéger les ménages

«Cette nouvelle formule correspond mieux aux coûts de GDF Suez et contribue à faire baisser les prix. Ainsi, le pouvoir d’achat des ménages est mieux protégé, sans fragiliser la sécurité d’approvisionnement», a déclaré dans un communiqué la ministre de l’Ecologie et de l’énergie, Delphine Batho. Pour rappel, les tarifs réglementés concernent plus de 80 % des 11 millions de foyers français abonnés au gaz.

Première hausse des prix depuis janvier 2013

Cependant, avant d’entraîner la stabilisation des prix initialement prévue, cette nouvelle formule a conduit à une augmentation des prix de 0,5%  au 1er juillet 2013, première hausse depuis janvier 2013. L’impact positif de ces tarifs réglementés sur le portefeuille des ménages n’est donc pas aussi flagrant et rapide qu’espéré. En effet fin mai, le numéro deux de GDF Suez, Jean-François Cirelli, avait déclaré que les tarifs du gaz seraient «stables» au 1er juillet.Ainsi, en pratique, les fluctuations de prix devraient exister au moins jusqu’en juillet 2014, date à laquelle un nouveau décret devrait réglementer ces nouveaux tarifs.