La récupération de l’eau de pluie : un bon réflexe !


Cet article aborde les points suivants :


La récupération de l’eau de pluie : un bon réflexe !

L’eau n’est malheureusement pas une ressource inépuisable et son coût est en constante augmentation. Des mesures incitatives pour la récupération et la réutilisation des eaux pluviales pourraient bien être mises en place pour économiser et préserver l’eau potable.

L'eau en quelques chiffres

Chaque jour, une famille de 4 personnes consomme en moyenne 370l d’eau pour prendre sa douche, laver son linge, sa vaisselle, utiliser ses toilettes ou encore arroser son jardin. Or, dans une région où il peut tomber entre 800 et 900ml d’eau de pluie par an, on peut espérer récupérer entre 80 à 90 m³ avec une toiture de 150 m² !

Comment récupérer l’eau de pluie

Sanitaires, arrosage, lave-vaisselle ou lave-linge, l’eau de pluie, 3 fois moins calcaire que l’eau de distribution, peut avoir de multiples usages. Pour la récupérer, on distingue deux types de cuves, les cuves en béton et en polyéthylène.- La cuve en béton, plus chère et délicate à mettre en place que la cuve en polyéthylène, a l’avantage de donner à l’eau un PH quasi neutre. Ces cuves sont enterrées et donc à l’abri de la chaleur, de la lumière et du gel. Au niveau du récupérateur d’eau, l’eau sale est évacuée à l’égout et l’eau propre filtrée plusieurs fois avant d’être stockée. Elle sera de nouveau filtrée avant de basculer vers la maison.- La cuve en polyéthylène est moins coûteuse, plus légère et donc plus facile à installer que celle en béton. Ses avantages sont qu’elle est stable et résistante. En revanche, l’eau sera légèrement acide et non minéralisée. Cette installation conviendra donc mieux pour une eau destinée à l’extérieur.Avec l’arrivée des beaux jours, il est temps de penser à une installation d’eau qui pourra vous faire gagner de précieux m³ !