Financer sa rénovation énergétique : zoom sur le crédit d’impôt


Cet article aborde les points suivants :


Seven houses

On l’a vu, entreprendre des travaux de rénovation énergétique est souvent une nécessité. Ce que l’on sait moins, c’est que plusieurs aides financières peuvent vous aider à les réaliser. Après une présentation de toutes ces aides dans notre article précédent, voyons plus en détail le crédit d’impôt !

Les conditions pour bénéficier du crédit d’impôt

Le crédit d’impôt développement durable fait partie des aides fiscales proposées. Bien que cette aide ait pu être rognée au fil des années, elle reste intéressante dans de nombreux cas, notamment pour l’isolation des murs et des toitures. En 2013, le taux de crédit d’impôt est de 15% du montant TTC du coût de la fourniture et de la main d’œuvre. Il faut savoir que les propriétaires bailleurs peuvent bénéficier du crédit d’impôt pour trois logements maximum avec dépenses plafonnées à 8 000€ par logement. Cependant, la condition pour en bénéficier est de louer son appartement pendant une durée minimum de 5 ans.

Une organisation nécessaire

Attention, pour les copropriétaires, récupérer le crédit d’impôt peut demander un peu de préparation en amont. Il faut faire attention à :- Obtenir les bons documents justificatifs, présentés correctement de la part des syndics et dans les temps.- Choisir des matériaux éligiblesAinsi, avant le vote de travaux, il est impératif de vérifier auprès du syndic ou du conseil syndical de l’immeuble que ces points ont bien été pris en compte. Sachez également que les banques consentent des prêts dédiés aux économies d’énergie dans le cadre du livret développement durable. Vous pouvez à l’heure actuelle espérer obtenir des taux aux alentours de 3%. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à faire appel à un courtier en crédit qui consultera les établissements bancaires les plus adaptés à votre situation.