Energie renouvelable : la maison autonome en question

Publié le vendredi 29 décembre 2017

maison_autonome

Aujourd’hui, la réglementation thermique (RT 2012) oblige toutes les constructions neuves à respecter le niveau BBC (Bâtiment Basse Consommation) c’est à dire que les maisons doivent consommer moins de 50kWh par m² et par an. À l’avenir, la RT 2020 prévoit la maison autonome. Rothelec fait le point sur cette maison du futur.

Maison autonome : définition

Les énergies renouvelables sont dans tous les esprits. Saviez-vous que la prochaine réglementation thermique (RT 2020) prévoit une maison à énergie zéro ? Déjà tournée vers une maison basse consommation, la nouvelle réglementation thermique souhaite aller plus loin.

La maison RT 2020 est quasi autonome en énergie pendant toute l’année. En effet c’est une maison énergétiquement indépendante, elle produit elle-même la totalité de l’énergie dont elle a besoin et gère l’eau qu’elle utilise.
Le bâtiment étant le premier consommateur d’énergie avec la mise ne place de cette réglementation thermique l’idée est d’avoir une maison qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Avec en plus une solution de chauffage économique, vous n’avez pratiquement plus besoin de chauffage.

Un logement bien situé et bien protégé ne nécessite que très peu d’énergie. Vous pouvez aussi tirer profit d’un bon ensoleillement en posant sur votre maison autonome des panneaux photovoltaïque.
Votre bilan global de consommation se trouve alors très proche de zéro.
Lors de la revente ou pour la location, une maison autonome avec une bonne performance énergétique est un véritable atout pour un bien immobilier.

La maison autonome respecte l’environnement et vous offre un foyer confortable où vous passez de bons moments.

«
»