La France, bonne élève des performances énergétiques

Publié le mercredi 24 avril 2013

AVRIL-2013-ville.jpg

À l’heure de la transition énergétique, voici une nouvelle qui a de quoi nous réjouir : la France arrive en 3ème position des «Meilleurs systèmes énergétiques mondiaux» d’après une étude réalisée par le Forum économique mondial et le cabinet de conseil Accenture !

Pourquoi une telle étude ?

Les économies dites matures ont démarré leur transition énergétique, et les progrès attendus en matière d’environnement sont encore nombreux selon le Global Energy Architecture Performance Index Report 2013 du Forum économique mondial mené en collaboration avec Accenture.

Ce rapport a pour objectif de mesurer les forces et faiblesses des systèmes énergétiques de 105 pays. Il a également pour but d’aider ces pays à faire face aux nombreux défis posés par cette période de transition.

Pour établir ce classement, trois critères sont entrés en considération : La compétitivité énergétique, le développement durable et enfin l’accès à l’énergie. Le peloton de tête est composé de la Norvège, de la Suède et de la France donc.

La surprise du classement est sans aucun doute l’Allemagne, souvent citée en modèle et qui n’arrive pourtant qu’en 14ème position.

La position de la France

La médaille de bronze de la France se justifie pour plusieurs raisons :

– Son parc nucléaire lui fournissant 42% de son énergie primaire.

– Grâce à son énergie issue de l’hydraulique, des éoliennes et du photovoltaïque, ce sont 85% de l’électricité française qui sont dépourvus de CO2. Notre pays se situe même au deuxième rang mondial sur le critère de développement durable, derrière la Suède : « La France est l’un des pays développés où les émissions de CO2 sont les plus faibles », indique Jean-Marc Ollagnier, Directeur Général – Energie et ressources naturelles chez Accenture.

– La France est également bien classée du fait de son efficacité énergétique, grâce notamment à sa politique en matière de bâtiments (chauffage éco-électrique, isolation…) ou encore de transports.

Cependant il reste des progrès à faire notamment concernant notre dépendance aux importations qui creusent le déficit commercial, et notre niveau élevé de taxe sur les produits pétroliers, qui pèserait sur notre croissance.

Ce classement encourageant montre que la France est sur la bonne voie mais aussi que nous ne sommes qu’aux prémices de la transition énergétique et que les efforts à faire restent nombreux. Pour en savoir plus sur la transition énergétique, reportez-vous à notre article : La transition énergétique en 2013 !

Source : www.Batiactu.com

«
»