Bien dormir pour les seniors

Publié le vendredi 17 janvier 2014

dormir senior rothelec

Avec l’âge, le sommeil peut être modifié voir se détériorer. Cependant, ce n’est pas une fatalité ! Voici quelques conseils pour appréhender au mieux ce phénomène !

Comment le sommeil se modifie chez les seniors ?

Selon les spécialistes, la qualité du sommeil se modifie souvent après 55 ans et cela passe surtout par un rythme décalé plus tôt dans la journée. Ainsi, en écoutant son horloge biologique, une personne âgée sera plus encline à se coucher en début de soirée pour se lever vers 5 heures du matin. « C’est pourquoi beaucoup affirment avoir des insomnies, alors qu’en réalité, elles ont simplement du mal à s’adapter à l’avancement naturel de leur phase de sommeil« , indique le docteur Sonia Ancoli-Israël, ex-présidente de la Société américaine de recherche sur le sommeil.
En effet, se coucher vers 18 heures étant peu compatible avec le rythme des activités sociales, il est parfois difficile d’écouter son horloge biologique. Dans ce cas, les experts préconisent de faire une sieste de 20 à 30 minutes. « Cela permet ensuite de reprendre des activités qui prolongeront l’état d’éveil jusqu’à une heure de coucher raisonnable: marcher, s’exposer un maximum à la lumière du jour, rencontrer d’autres personnes… Beaucoup de gens âgés se laissent aller à somnoler simplement parce qu’ils n’ont rien d’autre à faire« , explique au Figaro le docteur Fannie Onen, responsable du groupe sommeil de la Société française de gériatrie.

Le principal souci : les apnées du sommeil

Attention cependant à ne pas négliger les troubles du sommeil comme les apnées, touchant pas moins de 25% des plus de 70 ans. Un diagnostic est nécessaire pour les diagnostiquer et y remédier. En effet, en obstruant les voies aériennes supérieures, les apnées du sommeil se manifestent par des ronflements et des pauses respiratoires pendant la nuit. Le cerveau est alors privé d’oxygène et le sommeil perd en qualité, tout en augmentant les risques d’accidents vasculaires cérébraux, de déclin cognitif, de troubles de la mémoire ou de chutes. Cependant, cela se traite très bien grâce à une petite machine qui, durant la nuit, envoie de l’air sous pression positive à travers un masque.

Et vous, comment se porte votre sommeil ?

Source : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/12/30/21778-seniors-mal-dormir-nest-pas-fatalite

«
»